To SophieL: De fil en aiguille... - The TrekEarth Forums

Forums


Go Back   The TrekEarth Forums >

Notices

Reply
 
Thread Tools Display Modes

Great SophieL 2004-09-30 4:01

C'est une photo très forte et pleine de sens, de très nombreuses pistes de reflexion propres sans doute au ressenti de chacun également.
Avec ta note, il y a bien sûr l'opposition entre cette homme qui court et cette femme qui attend, immobile, avec son enfant. Elle a l'air résignée, dépassée peut-être par une société qui va trop vite pour elle, où elle a sans doute du mal à se placer.
Cependant, cet homme qui court nous tourne le dos, alors qu'elle nous regarde franchement, comme pour nous défier, nous demander si on n'aurait pas plutôt envie de prendre notre temps, plutôt que de fuir constamment devant la vie.
Il y a aussi le contraste entre le côté musculaire et anguleux de l'homme, et les couleurs passées de son maillot, face à la rondeur, aux mouvements souples de cette femme et de son enfant, et la couleur franche de son costume.
Sans doute cette femme, vu son costume, n'est pas née en France, elle vient sans doute d'une société où le temps n'a pas la même importance, où courir après un train apparait incongru, où être plus rapide que l'autre n'est pas une valeur intéressante. Que peut-elle bien comprendre, cette femme, du message de cette affiche? Que peut-elle penser de sa situation, ici attendant le métro? Qu'espère-t'elle léguer à sa fille?

Bref, une photo qui me bouscule pas mal. J'aime bien me faire bousculer comme ça! :)

Pour chipoter je ne sais pas si j'aurai gardé les néons dans le cadrage.

  #1  
Old 09-30-2004, 07:11 PM
dom_inik_m dom_inik_m is offline
Moderator
Thread Starter
 
Join Date: Jul 2004
Posts: 770
Default To SophieL: De fil en aiguille...

Les pistes que tu m'évoques en suscitent d'autres chez moi.

"Résignée, dépassée peut-être"... voire lucide sur son manque d'intérêt pour cette course exponentielle, son refus d'y foncer tête baissée, tout en apportant sa petite pièce au vaste monde qui l'entoure, autrement, en fonction de ses propres qualités et défauts.

"Prendre notre temps", bien sûr, mais surtout prendre le temps qu'il faut, en fonction des envies et des contraintes existantes, parce qu'il ne faut pas confondre vitesse et précipitation, qualité et quantité, pertinence et abondance.

"Plus rapide que l'autre" : mais en quoi est-ce une valeur intéressante, hormis pour remporter une épreuve d'athlétisme ou de natation ? Et qu'est-ce que cela rapporte ? Une médaille, une place sur un podium, une prime, un contrat publicitaire (et encore, car le sponsor aura tôt fait de te jeter comme un vieux Kleenex dès que tes performances déclineront), un quart d'heure de gloire momentanée... Et après ? L'oubli, la reconversion, l'anonymat, la déchéance pour certains qui ont mal supporté l'extinction des projecteurs !

"Que peut-elle comprendre ?" Que veut-elle comprendre, aussi ? C'est un peu comme le bulletin blanc dans une élection (à ne pas assimiler avec l'abstention). Ne pas voter pour l'un ou l'autre des candidats en présence ne signifie pas qu'on se désintéresse de l'issue fondamentale. Il montre que l'enjeu est d'importance, mais que c'est la qualité et la pertinence des joueurs qui fait défaut. Etre pour ou contre n'est pas forcément la seule issue ; question de regards et de nuances, non ?

"Qu'espère-t-elle léguer à sa fille ?" Je l'ignore... Mais qu'espérons-nous lui léguer, aussi ? Quelle place réelle lui donner dans notre société, entre statuts de seconde zone et alibis de discrimniation positive, entre apparence et compétences, entre préjugés et individualité ?
Vaste sujet, vastes questions, pour le moins... ;-)

Quant à l'éclairage dans le cadre, l'idéal aurait peut-être été de l'éliminer à la prise de vue. Mais j'étais déjà accroupi, mon boîtier juste au-dessus des cuisses, autant pour rapprocher la perspective du sol que pour donner le maximum d'impact à cette affiche. A moins de m'allonger sur le quai ou de descendre sur la voie, je ne vois pas comment j'aurais pu faire autrement. Personnellement, il ne me gène pas, précisément parce qu'il est aussi réel que cette femme et son enfant devant cette publicité.
Et la variante recadrée, réalisée par Yitzhak et qui laisse des zones plus éclairées en haut de l'image, sans qu'on sache trop à quoi elles correspondent, ne me satisfait qu'à moitié. L'alternative que propose Ebbe a certes des qualités, mais reste trop radicale pour que cette idée me soit venue "naturellement".
Là encore, nous revoici au coeur de l'éternel débat entre le fond et la forme, non ? *o)

Merci, Sophie...
Reply With Quote
Reply


Thread Tools
Display Modes

Posting Rules
You may not post new threads
You may not post replies
You may not post attachments
You may not edit your posts

BB code is On
Smilies are On
[IMG] code is On
HTML code is Off

Forum Jump


All times are GMT. The time now is 05:16 PM.



Copyright © 2018 MH Sub I, LLC dba Internet Brands. All rights reserved. Use of this site indicates your consent to the Terms of Use.
explore TREKEARTH